La Chaire de recherche du Canada en macrofinance vise à faire progresser nos connaissances dans le domaine de la macrofinance.

La macrofinance s’intéresse à la façon dont les conditions économiques et monétaires ont une incidence sur les marchés financiers, en s’attardant tout particulièrement aux enjeux écono-miques internationaux.

Il est devenu important de comprendre comment les chocs économiques se propagent au-delà des frontières et de quelle façon ceux-ci ont des répercussions sur les investisseurs du fait de la mondialisation du secteur financier et de l’interdépendance croissante des marchés financiers mondiaux.

En étudiant les liens entre le prix des actifs et l’activité économique, la Chaire en macrofinance nous aidera à comprendre les marchés de capitaux mondiaux. La recherche en macrofinance sera donc utile pour les universitaires, les banquiers centraux tout autant que pour la communauté des investisseurs.

Programme de recherche

Le programme de recherche se concentrera sur deux dimensions critiques.

En premier lieu, les taux de change constitueront un point central, du fait que les investissements internationaux sont généralement exposés au risque de change. Par conséquent, pour étudier le prix des actifs dans un contexte international, il est essentiel de comprendre comment les taux de change évoluent au fil du temps, d’identifier leurs déterminants clés et d’évaluer comment les chocs que subissent les taux de change affectent les différents actifs.

En second lieu, nous nous concentrons sur le rôle des chocs mondiaux. De nombreux chocs financiers, monétaires et macroéconomiques se répercutent à l’échelle internationale et les investisseurs y sont donc exposés. Cependant, notre connaissance de l’impact des chocs mondiaux sur la valorisation des actions, de la dette et des produits dérivés à travers le monde demeure toujours limitée. De plus, notre compréhension des mécanismes de propagation qui permettent à certains chocs de devenir globaux est encore plus incomplète, ce qui fait en sorte que la macrofinance est idéalement positionnée pour répondre à certaines questions économiques fondamentales.